Archives de catégorie : Actualités

ClubFunding, un partenaire pour les franchises

Après l’immobilier, la production audiovisuelle ou la restauration, ClubFunding s’attaque désormais au secteur de la franchise. Entretien avec David Peronnin, CEO et co-fondateur de ClubFunding.

La franchise, une nouvelle opportunité pour ClubFunding

« D’ici un an, les projets de franchises représenteront 10 à 15% des opérations financées par ClubFunding », commence David Peronnin. Le CEO de ClubFunding est ainsi convaincu du potentiel de ce secteur. D’une part, par son importance dans le tissu économique français : en 2016, les franchises de l’Hexagone ont généré plus de 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires, consacrant la France comme le leader européen en la matière. D’autre part, par ses besoins structurels en capitaux. « Pour se lancer en tant que franchiseur, il faut des investissements importants, que ce soit dans la communication, le recrutement, le conseil ou la stratégie », explique David Peronnin. « À leurs débuts, toutes les grandes enseignes doivent travailler et communiquer sur leur image de marque pour attirer les meilleurs profils. Puis elles doivent les former au déploiement de la franchise, les conseiller, tout en créant l’adhésion autour d’une stratégie globale très claire ». Des besoins importants, que les banques financent rarement à 100%. Ces montants demeurent  toutefois trop faibles pour entrer dans les stratégies d’investissement des fonds, encore peu présents sur ce marché. Pour accompagner les entrepreneurs dans leur projet de franchise, ClubFunding a ainsi misé sur une offre adaptée. « Notre plus-value ? Proposer un financement en obligations, complémentaire à la banque et à l’apport personnel, qui intervient au même titre que le recours à des subventions, à Bpifrance ou à leurs réseaux personnels ». Dernier élément qui confirme l’attractivité du secteur : investir dans les franchises permet d’accompagner des concepts qui ont déjà fait leurs preuves, soutenus par des enseignes de renom.

Un sourcing sélectif

Pour identifier les meilleurs projets, ClubFunding a participé au Salon de la Franchise en mars dernier à Paris, aux côtés d’experts du secteur : grandes enseignes, avocats spécialisés, banques et entrepreneurs souhaitant développer des franchises. Parmi eux, le fondateur de Self Stock, le premier réseau de location de garde-meubles en libre-service, qui a depuis financé en août l’ouverture de sa treizième succursale à Lille grâce à ClubFunding. La plateforme de financement participatif a annoncé son intérêt pour le secteur en juin, et, preuve de l’engouement suscité, a déjà reçu plusieurs dizaines de candidatures. Elle privilégie les profils de franchisés ayant déjà ouvert de premières enseignes, donc freiné sur l’apport de fonds propres pour les prochaines ouvertures. Autre profil recherché : les franchiseurs, des entreprises qui souhaitent s’ouvrir en franchise. « Nous avons l’habitude de travailler avec toutes leurs parties prenantes, que ce soit leurs avocats, leurs experts-comptables ou leurs associés. Il faut garder à l’esprit qu’un franchiseur est avant tout un entrepreneur. »

ClubFunding se veut le plus sélectif possible dans son sourcing, vérifiant particulièrement la communication et l’encadrement proposés par le réseau de franchise. L’équipe d’investissement rencontre systématiquement les dirigeants, et suit leur projet lors de call réguliers. ClubFunding applique les mêmes critères d’analyses et de sélections que pour les autres projets : étude du bilan, du compte de résultat, des cash-flows, puis entretiens, et enfin validation du projet par le Comité. « Nous nous concentrons d’abord sur le projet, puis sur le track record de l’entrepreneur. Nous évaluons sa capacité à rembourser le prêt et son business plan ».

La franchise, un cadre rassurant pour les investisseurs

Pour David Peronnin, « la franchise offre un cadre rassurant pour les investisseurs, car les projets s’inscrivent dans un environnement connu et maîtrisé ». La notoriété a d’ailleurs une importance de taille : « Investir dans un projet franchisé, c’est l’opportunité de participer à un concept ou une marque qui a déjà fait ses preuves ». Autre facteur de confort pour l’investisseur : la double sélection de l’entrepreneur, évalué à la fois par le franchiseur et par ClubFunding. Ce sont en général « des entrepreneurs de qualité, très engagés », souvent à mi-carrière, et qui basculent « d’une expérience de salarié à chef d’entreprise », avec des « projets longuement réfléchis ». Ils s’engagent souvent personnellement sur leurs fonds propres, ce qui est un « un gage de confiance ». Les investisseurs ClubFunding répondent déjà présents et ont adopté ces nouveaux projets. « Le premier projet de franchise financé sur la plateforme a été un franc succès : tout a été souscrit en moins d’une heure ! », se réjouit David Peronnin. Un début prometteur.

Retrouvez les stratégies de ClubFunding sur Strategist